En Italie, le secteur touristique constitue un des plus grands piliers de l'économie italienne. Ce secteur emploie des milliers de personnes qui contribuent à son évolution. Cet article présente les différents éléments qui permettent de relancer le secteur touristique italien et de toujours maintenir sa ténacité face au Covid-19.

Comment éviter la chute du tourisme en Italie ?

Afin de donner un avenir radieux à son économie, le gouvernement italien met en place plusieurs mesures pour pallier cette crise sanitaire. Il s’agit des aides pour les salariés au chômage, des crédits temporaires et des versements de 600 euros à l’indépendants garantis par l'État et aussi des paiements différés des taxes. Ce magnifique pays a vu son système touristique qui est l’une des principales sources de revenir du pays, s’effondrer sous ses yeux. Depuis, revenir à la normale est très difficile. D’autant plus que le covid-19 continue de sévir. Néanmoins une politique d’isolation des touristes est en train d’être mise en place pour éviter une plus grande catastrophe touristique.

Quel est le changement du tourisme italien avec le covid-19 ?

Pour plusieurs acteurs du tourisme, le covid-19 est un moyen d'aller vers un tourisme de petite masse et qui respecte l'environnement. Pour le Premier ministre italien par exemple, il faut éviter les rassemblements et les foules et aussi maintenir les distanciations sociales de sécurité. Même le monde des transports est touché, car les nombres de passagers dans les métros et passagers sont limités. Ainsi, le secteur touristique n’est pas complètement mort comme on pourrait le penser. Il se réinvente. Cela affecte certes l’économie du pays, mais les visites touristiques en petit nombre avec un strict respect des gestes barrières, est l’alternative vers laquelle s’est tournée l’Italie. Nous espérons tous que cette crise passera et qu’on pourra à nouveau voyager sans nous soucier du covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.